Leucémie aiguë : aider les patients de stade terminal à passer plus de temps à leur domicile

  • Cheung MC & al.
  • Leuk Lymphoma
  • 22 août 2019

  • Par David Reilly
  • Résumés d'articles
L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte. L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte.

À retenir

  • Les patients atteints de cancers hématologiques, en particulier ceux atteints d’une leucémie aiguë, sont moins susceptibles de passer des jours à domicile (Days At Home, DAH) au cours des six derniers mois de leur période de fin de vie.
  • Améliorer l’accès aux soins palliatifs et aux transfusions pourrait aider ces patients à augmenter le nombre de DAH au cours de cette période importante.

Pourquoi est-ce important ?

  • Les patients atteints d’hémopathies malignes passent moins de DAH au cours de leurs six derniers mois de vie que ceux atteints de tumeurs solides.

Protocole de l’étude

  • Une étude a été menée afin d’évaluer les DAH au cours des six derniers mois de vie chez des patients atteints d’hémopathies malignes.
  • Les données ont été recueillies pour les résidents de l’Ontario, au Canada, qui sont décédés du cancer (2005–2013).   
  • Financement : Action cancer Ontario ; ministère de la Santé et des Soins de longue durée de l’Ontario ; Institut des sciences cliniques évaluatives (Institute for Clinical Evaluative Sciences, ICES).

Principaux résultats

  • 11 127 patients sont décédés en raison d’hémopathies malignes.
  • Le nombre médian de DAH au cours des 6 derniers mois de vie était de 156.
  • Les sous-groupes passant moins de DAH comprenaient :
    • les patients atteints d’une leucémie aiguë, comparativement à ceux atteints d’autres tumeurs malignes : estimation du paramètre de 7,89 (IC à 95 % : 5,97–9,80 ; P 
    • les patients faisant l’objet d’au moins 2 perfusions : estimation du paramètre de -10,25 (IC à 95 % : -11,45 à -9,06 ; P 
  • Les DAH étaient plus probables chez les patients ayant reçu des soins palliatifs 6 mois ou plus avant le décès : estimation du paramètre de 3,21 (IC à 95 % : 2,07-4,36 ; P 

Limites

  • Tous les patients ne souhaitent pas passer les six derniers mois de leur vie à leur domicile.