Leucémie à l’adolescence : les survivants font face à des obstacles lorsqu’ils retournent à l’école

  • An H & al.
  • Eur J Oncol Nurs
  • 1 févr. 2019

  • Par David Reilly
  • Résumés d'articles
L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte. L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte.

À retenir

  • Il existe un besoin non satisfait d’interventions/de programmes visant à aider les soignants/professionnels de santé à soutenir les survivants d’une leucémie à l’adolescence, dans le cadre de la réadaptation à l’école après la fin du traitement.

Pourquoi est-ce important ?

  • 65 à 75 % des survivants d’un cancer pédiatrique ressentent des effets physiques et émotionnels tardifs après le traitement anticancéreux.

Protocole de l’étude

  • Une étude qualitative a été menée afin d’évaluer les obstacles auxquels font face les survivants d’une leucémie à l’adolescence (n = 14) lors de leur retour à l’école.
  • Financement : ministère de l’Éducation coréen.

Principaux résultats

  • Généralement, les survivants avaient des difficultés à nouer/renouer des liens avec des amis à l’école et avaient l’impression que les changements physiques liés au traitement marquaient leur différence aux yeux des autres ; des inquiétudes excessives ou un traitement spécial de la part des autres personnes accentuaient cette impression de différence.
  • Cinq catégories de difficultés ont été identifiées chez les survivants d’une leucémie à l’adolescence : un sentiment d’aliénation de leurs amis, des difficultés à étudier, un sentiment de différence, un sentiment de culpabilité envers leur famille et un sentiment d’avoir un avenir incertain.

Limites

  • Étude coréenne ; il se peut que ces résultats ne puissent pas être extrapolés à d’autres populations.