Les violences à l’encontre d’agents de santé au Soudan font l’objet de vives préoccupations


  • Mary Corcoran
  • Actualités Médicales
L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte. L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte.

De vives préoccupations ont été exprimées concernant l’impact des récentes violences qui se sont produites au Soudan sur des agents de santé, des établissements médicaux et des personnes dans le besoin. 

Selon l’Organisation mondiale de la Santé (OMS), des incursions dans des hôpitaux à Khartoum ont conduit à la fermeture des services d’urgence et au transfert de patients. Elles ont fait cinq blessés parmi le personnel de santé et les patients, tandis que d’autres personnes ont été menacées.

Dans un communiqué, l’OMS a déclaré que les agents de santé semblent avoir été pris pour cible pour s’être acquittés de leurs obligations professionnelles alors qu’ils fournissaient des soins aux personnes blessées durant une attaque. « Des cliniques médicales mobiles installées sous des tentes, qui avaient été mises sur pied pour traiter les manifestants blessés, ont également été incendiées et détruites ; de l’équipement médical a été pillé et des agents de santé ont été victimes d’agressions. Des viols sur des agents de santé de sexe féminin ont également été signalés », est-il indiqué. 

Selon l’OMS, ces actions représentent une violation « totale et inacceptable » du droit international des droits de l’homme. 

« Les agents de santé doivent être autorisés à traiter les blessés et les malades, sans avoir à se préoccuper de leur propre sécurité ou de celle de leurs patients. »

« Nous appelons à la cessation immédiate de toutes les activités mettant en danger la vie du personnel de santé et des patients et perturbant la prestation des services de santé essentiels », a déclaré l’organisation. 

L’OMS a précisé qu’elle continuerait à surveiller la situation.