Les ultrasons focalisés, futur outil thérapeutique de la maladie d'Alzheimer ?

L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte. Inscrivez-vous gratuitement
La physiopathologie de la maladie d'Alzheimer repose sur l'hypothèse de la cascade amyloïde, dans laquelle des plaques amyloïdes extracellulaires et des agrégats intracellulaires de protéines Tau s'accumulent. Elle repose aussi sur l'enchevêtrement neurofibrillaire et la dégénérescence des neurones cholinergiques au niveau de la partie basale du cerveau.
Les traitements indiqués dans le traitement de la maladie d'Alzheimer sont des inhibiteurs de l'acétylcholinestérase et des antagonistes du récepteur NMDA. Des candidats médicaments ciblant la protéine bêta-amyloïde sont actuellement en développement : il s'agit d'approches d'immunothérapie passive ou active, ou de molécules ciblant les gamma-sécrétases et les bêta-sécrétases impliquées dans la cascade amyloïde. Mais pour l'heure, les résultats des études cliniques conduites avec des agents immunobiologiques restent décevantes, essentiellement du fait d'une difficulté à passer la barrière hémato-encéphalique (BHE).

Le rôle clé de la BHE

La BHE joue un rôle clé pour l'homéostasie cérébrale. Des travaux suggèrent que son altération est impliquée dans la pathogenèse de la maladie d'Alzheimer. En imagerie TEP, une diminution du métabolisme du glucose est observée dans les régions concentrant les protéines bêta-amyloïdes et Tau. Certaines études décrivent aussi une perturbation de l'intégrité de la BHE chez les sujets présentant des troubles cognitifs légers. En revanche, d'autres travaux ont des conclusions contradictoires en décrivant une barrière intacte. En conclusion, il reste difficile de dire si les troubles de la perméabilité de la BHE sont une cause ou une conséquence de la maladie d'Alzheimer. La franchir dans un objectif thérapeutique reste une gageure : plusieurs tentatives ont été conduites utilisant l'injection intra-artérielle de mannitol, la thermothérapie interstitielle par laser ou la CED (Convection-Enhanced Delivery) fonctionnant grâce à un gradient de pression. Des anticorps bispécifiques ou divalents sont également développés afin de passer la BHE pour cibler ensuite les mécanismes pathogènes de la maladie.

L'approche des ultrasons focalisés guidés par résonance magnétique
Jusque récemment, les techniques d'ultrasons étaient difficiles à utiliser sur des...