Les troubles du sommeil pourraient signaler des troubles neuro-immunologiques sous-jacents


  • Mary Corcoran
  • Actualités Médicales
L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte. L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte.

Des experts ont mis en garde contre le fait de ne pas prendre au sérieux les troubles du sommeil chez les patients, affirmant qu’ils pourraient être le premier signal d’un trouble neuro-immunologique sous-jacent. 

À l’occasion du congrès de l’Académie européenne de neurologie (European Academy of Neurology, EAN), les chercheurs ont affirmé que l’insomnie ou une mauvaise qualité de sommeil peuvent indiquer des maladies neuro-immunologiques à médiation par anticorps. Ils ont cité trois cas différents ayant souligné l’importance des antécédents en matière de sommeil dans le contexte des troubles neurologiques.

Dans l’un de ces cas, un homme de 69 ans avait rapporté des « comportements étranges » durant le sommeil, lors desquels il était tombé du lit à deux reprises. Le patient était amnésique de ce comportement nocturne. Son sommeil n’était pas réparateur. Il a développé par la suite une instabilité de la démarche et un trouble oculomoteur ainsi qu’une perturbation des mouvements apparentée à une chorée. L’homme a reçu plus tard un diagnostic de maladie anti-IgLON5 ou d’encéphalopathie auto-immune accompagnée de parasomnie et d’apnée obstructive du sommeil.

Dans un autre cas, un homme âgé de 33 ans présentant une somnolence excessive diurne, des hallucinations hypnagogiques et une paralysie pendant le sommeil a reçu par la suite un diagnostic d’encéphalite à anticorps anti-Ma2 associée à une tumeur des cellules germinales.

« Le relevé précis des antécédents en matière de sommeil pourrait offrir un instrument utile pour détecter les maladies neuro-immunologiques à médiation par auto-anticorps au cours des premiers stades de la maladie », ont conclu les auteurs.