Les troubles du sommeil chez la mère sont-ils liés aux naissances prématurées ?

  • Wang L & al.
  • BMC Pregnancy Childbirth
  • 24 févr. 2020

  • Par Elisabeth Aron, MD, MPH, FACOG
  • Clinical Essentials
L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte. L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte.

À retenir

  • Une courte durée de sommeil et une mauvaise qualité de sommeil pendant la grossesse sont associées à un risque accru de naissance prématurée.

Pourquoi est-ce important ?

  • La prématurité est la principale cause de mortalité chez les jeunes enfants.
  • La grossesse est associée à des troubles du sommeil chez la mère.
  • Pour les femmes présentant des facteurs de risque de naissance prématurée, le dépistage et les interventions visant les troubles du sommeil pourraient améliorer les résultats.

Principaux résultats

  • Une courte durée de sommeil a été associée à un risque accru de naissance prématurée, par rapport aux mères ayant la durée de sommeil la plus longue (risque relatif [RR] : 1,23 ; IC à 95 % : 1,01–1,50).
  • Les femmes ayant une mauvaise qualité de sommeil présentaient un risque accru de naissance prématurée (RR : 1,54 ; IC à 95 % : 1,18–2,01).

Protocole de l’étude

  • Une revue systématique et une méta-analyse ont été réalisées.
  • Des études portant sur la durée et la qualité du sommeil chez les femmes enceintes ont été identifiées (10 études).
  • La naissance prématurée était définie comme une naissance intervenant avant 37 semaines de gestation.
  • Financement : Fondation des sciences naturelles de la province du Liaoning.

Limites

  • Hétérogénéité entre les études.