Les thiazidiques sont associés à un risque de cancer de la peau incident chez les patients âgés.

  • Drucker AM & al.
  • CMAJ

  • Univadis
  • Clinical Summary
L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte. L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte.

À retenir

  • L’exposition à des thiazidiques est associée à une hausse des taux de cancer de la peau incident chez les personnes de plus de 65 ans.
  • D’autres agents antihypertenseurs n’ont pas montré d’association dans cette étude populationnelle longitudinale du Canada.

Pourquoi est-ce important ?

  • Les auteurs affirment que cette étude remédie aux limites des études antérieures en ayant inclus des comparateurs appropriés, une grande population d’étude et une évaluation standardisée des doses cumulées.

Principaux résultats

  • Les données incluses portent sur 302 634 personnes s’étant fait prescrire des antihypertenseurs et sur 605 268 personnes non exposées ayant été appariées ; toutes les personnes étaient âgées de plus de 65 ans ; période de 1998 à 2016.
  • Taux de prescription :
    • Inhibiteurs de l’enzyme de conversion de l’angiotensine : 37 % ;
    • Thiazidiques : 29 % ;
    • Bêta-bloquants : 23 % ;
    • Inhibiteurs des canaux calciques : 17 %.
    • Antagonistes des récepteurs de l’angiotensine : 9 %.
  • Pour chaque unité d’augmentation de l’exposition aux thiazidiques, les taux ont augmenté concernant l’incidence du :
    • carcinome des kératinocytes : rapport de risque corrigé (RRc) de 1,08 (intervalle de confiance [IC] à 95 % : 1,03–1,14) ;
    • mélanome : 1,34 (1,01–1,78).
  • L’association avec le carcinome des kératinocytes, mais pas avec le mélanome, s’est renforcée avec la dose cumulée de thiazidiques.
  • Une analyse ordinale a montré une tendance similaire avec la prescription de thiazidiques.
  • De telles associations n’ont pas été observées avec d’autres classes de médicaments antihypertenseurs.

Méthodologie

  • Une étude de cohorte de départ basée sur la population a utilisé des données de santé administratives de la province de l’Ontario.
  • Financement : Fondation canadienne de dermatologie.

Limites

  • Risque de faux positifs lors de la réalisation de comparaisons multiples.
  • Il ne s’agit que d’une étude corrélationnelle.
  • Données administratives ; par conséquent des erreurs sont possibles.