Les thérapies corps-esprit aident-elles à réduire la douleur traitée par opioïdes ?


  • Mary Corcoran
  • Actualités Médicales
L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte. L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte.

Les résultats d’une nouvelle revue systématique et d’une méta-analyse suggèrent que le recours aux thérapies corps-esprit (TCE) pourrait être associé à des améliorations modérées de la douleur chez les adultes prenant des opioïdes pour traiter leur douleur.

Dans le cadre de l’étude, les chercheurs ont analysé des données issues de 60 rapports ayant inclus 6 404 personnes, afin d’évaluer l’association des TCE avec la réduction de la douleur et des doses d’opioïdes. Les études ont testé l’hypnose (n = 25), la relaxation (n = 14), l’imagerie guidée (n = 7), les interventions de thérapie comportementale et cognitive (n = 7), la suggestion thérapeutique (n = 6) et la méditation (n = 5). 

Les résultats globaux de la méta-analyse ont suggéré que les TCE avaient une association modérée avec la réduction de l’intensité de la douleur et une faible association avec la réduction des doses d’opioïdes, par rapport à divers bras témoins. Une taille d’effet modérée à élevée a été constatée concernant les améliorations des résultats liés à la douleur pour la méditation, l’hypnose, la suggestion et la thérapie comportementale et cognitive, mais pas pour les autres interventions. 

Les auteurs ont noté que la solidité des données probantes relatives aux effets thérapeutiques des TCE sur la réduction de la douleur et des doses d’opioïdes était modérée. 

Ils ont écrit dans la revue JAMA Internal Medicine que les praticiens devaient envisager les TCE comme des compléments non pharmacologiques au traitement analgésique par opioïdes. 

« Les futures études devraient quantifier avec précaution les variables posologiques des opioïdes, afin de déterminer l’association des thérapies corps-esprit avec les résultats liés aux opioïdes », ont conclu les auteurs.