Les taux des cancers gastrique et de l’œsophage sont croissants chez certains groupes ethniques aux États-Unis

  • Islami F & al.
  • Clin Gastroenterol Hepatol
  • 11 juin 2018

  • Par Kelli Whitlock Burton
  • Résumés d'articles
L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte. L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte.

À retenir

  • Les taux d’adénocarcinome de l’œsophage (ACŒ) et d’adénocarcinome gastrique hors cardia (ACGHC) ont globalement diminué aux États-Unis pendant la période 1997–2004, mais ont augmenté chez certains groupes ethniques non hispaniques (NH), hispaniques et asiatiques/des îles du Pacifique.

Pourquoi est-ce important ?

  • Les données récentes relatives à l’origine ethnique étaient limitées.

Protocole de l’étude

  • Données provenant de 35 États participant à l’Association d’Amérique du Nord des registres centraux du cancer (North American Association of Central Cancer Registries).
  • Financement : Société américaine sur le cancer (American Cancer Society).

Principaux résultats

  • L’incidence globale d’ACŒ et d’ACGHC a diminué, mais a augmenté dans des sous-groupes spécifiques :
    • ACŒ chez les hommes d’origine ethnique blanche NH âgés de 0–39 ans (variation annuelle en pourcentage [VAP] moyenne : 1,7).
    • ACŒ chez les femmes d’origine ethnique blanche NH de tout âge (VAP moyenne : 4,1) et âgées de 40–49 ans (VAP moyenne : 2,4).
    • ACŒ chez les hommes d’origine ethnique asiatique/des îles du Pacifique de tout âge (VAP moyenne : 2,2).
    • ACGHC chez les femmes d’origine ethnique blanche NH et hispanique âgées de 0–39 ans (VAP moyenne : 2,7 et 2,0, respectivement), de 40–49 ans (VAP moyenne : 2,4 et 0,8, respectivement) et de 50–59 ans (VAP moyenne : 0,1 et 0,4, respectivement) et chez les femmes d’origine ethnique noire NH âgées de 0–39 ans (VAP moyenne : 2,3).
    • ACGHC chez les hommes d’origine ethnique blanche NH et hispanique âgés de 0–39 ans (VAP moyenne : 1,8 et 13,4, respectivement).
  • Les taux d’incidence de carcinome épidermoïde de l’œsophage ont diminué chez les deux sexes dans l’ensemble des groupes ethniques, et les taux d’incidence d’adénocarcinome du cardia ont légèrement augmenté chez les hommes et les femmes.

Limites

  • Erreurs potentielles de classification des données relatives à l’origine ethnique.