Les taux de mortalité par cancer du pancréas sont en hausse en Europe


  • Dawn O'Shea
  • Actualités Médicales
L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte. L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte.

Un rapport de l’Association de gastro-entérologie européenne unifiée (United European Gastroenterology, UEG) révèle que les taux de mortalité par cancer du pancréas dans l’Union européenne (UE) ont augmenté de 5 % entre 1990 et 2016. Il s’agit de la plus forte hausse constatée parmi les cinq cancers les plus meurtriers dans l’UE.

Le rapport intitulé « Le cancer du pancréas en Europe », publié pour coïncider avec la Journée mondiale du cancer du pancréas qui se déroule aujourd’hui (le 15 novembre), examine la situation passée et actuelle des soins et du traitement du cancer du pancréas ainsi que les perspectives futures, comme le ciblage du microbiome.

Le rapport estime que le cancer du pancréas est responsable de plus de 95 000 décès chaque année dans l’UE. La maladie est à présent la troisième cause de décès par cancer dans l’UE, derrière le cancer du poumon et le cancer colorectal. La survie médiane à partir du moment du diagnostic est de 4,6 mois, les patients perdant 98 % de leur espérance de vie en bonne santé. Seuls 3 % des patients diagnostiqués d’un cancer du pancréas survivent cinq années. Il s’agit du seul cancer pour lequel aucune amélioration n’a été constatée concernant la survie en 40 ans.

Malgré ces chiffres, le cancer du pancréas reçoit moins de 2 % de l’ensemble des financements dédiés à la recherche sur le cancer en Europe. Le rapport indique que cette situation doit changer et que des efforts coordonnés sont nécessaires à l’échelle de l’UE et au niveau national pour accélérer les progrès.