Les symptômes GI ne sont pas à l’origine de la perte de poids constatée avec le sémaglutide

  • Lingvay I & al.
  • BMJ Open Diabetes Res Care

  • Univadis
  • Clinical Summary
L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte. L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte.

À retenir

  • Les nausées et les vomissements ne sont pas des facteurs contributifs majeurs à la perte de poids significativement plus importante constatée avec le sémaglutide, par rapport à d’autres agonistes des récepteurs du glucagon-like peptide-1 (arGLP-1), chez les patients atteints d’un diabète de type 2 (DT2).

Pourquoi est-ce important ?

  • La perte de poids est importante dans la prise en charge du DT2.

Méthodologie

  • Une analyse post-hoc a été réalisée à partir de trois essais randomisés menés auprès de patients dont le DT2 est contrôlé de façon inadéquate :
    • SUSTAIN 3 : comparaison entre le sémaglutide 1,0 mg et l’exénatide à libération prolongée (LP) 2,0 mg, 56 semaines.
    • SUSTAIN 7 : comparaison entre le sémaglutide 0,5 mg/1,0 mg et le dulaglutide 0,75 mg/1,5 mg, 40 semaines.
    • SUSTAIN 10 : comparaison entre le sémaglutide 1,0 mg et le liraglutide 1,2 mg, 30 semaines.
  • Les patients ont été subdivisés en deux groupes : ceux ayant rapporté et n’ayant pas rapporté des nausées/vomissements ou tout autre événement indésirable (EI) gastro-intestinal (GI).
  • La perte de poids a été classée comme ayant été médiée/n’ayant pas été médiée par les EI GI.
  • Financement : Novo Nordisk A/S.

Principaux résultats

  • La perte de poids constatée avec l’ensemble des quatre arGLP-1 était constamment plus importante chez les patients ayant présenté des nausées/vomissements que chez ceux n’en ayant pas présenté.
  • La perte de poids constatée avec le sémaglutide était constamment plus importante qu’avec les autres arGLP-1, indépendamment de la présence ou de l’absence de nausées/vomissements.
  • Différence concernant la perte de poids médiée par les nausées/vomissements avec le sémaglutide, par rapport aux autres médicaments ; comparaison entre la période allant de l’inclusion à la semaine 12 et la période allant de l’inclusion à tout moment avant la fin du traitement, respectivement :
    • SUSTAIN 3 : 0,05 kg, contre 0,09 kg sur 3,78 kg.
    • SUSTAIN 7 :
      • 0,06 kg, contre 0,03 kg sur 2,26 kg (comparaison portant sur une faible dose).
      • 0,08 kg, contre 0,04 kg sur 3,55 kg (comparaison portant sur une dose élevée).
    • SUSTAIN 10 : 0,05 kg, contre 0,09 kg sur 3,82 kg.
  • Limites

  • Analyse post-hoc.
  • Puissance statistique insuffisante.
  • Les durées de suivi étaient différentes.
  • Les essais ont été menés en ouvert.
  • Possibilité de facteurs de confusion inconnus.