Les symptômes d’insomnie sont liés à un risque accru de fibromyalgie


  • Mary Corcoran
  • Actualités Médicales
L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte. L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte.

Les résultats d’une nouvelle étude suggèrent une forte association entre les symptômes d’insomnie et le risque de fibromyalgie. Le risque augmente avec le nombre de symptômes d’insomnie signalés. 

Pour les besoins de l’étude, les chercheurs ont examiné des données portant sur 14 172 femmes, issues de l’Étude norvégienne sur la santé du Nord-Trøndelag, qui n’étaient pas atteintes d’une fibromyalgie à l’inclusion. Les données ont été recueillies entre 1995 et 1997, avec un suivi de 2006 à 2008. 

Au cours d’un suivi d’environ 11 ans, 466 cas incidents de fibromyalgie ont été rapportés. L’étude a révélé que, par rapport aux femmes sans symptômes d’insomnie, celles ayant rapporté 1, 2 ou 3 symptômes d’insomnie avaient des risques relatifs (RR) de fibromyalgie de 1,39 (IC à 95 % : 1,08–1,80), de 1,86 (IC à 95 % : 1,33–2,59) et de 2,66 (IC à 95 % : 1,75–4,06), respectivement.

Par rapport aux femmes ayant une activité physique élevée et ne présentant pas de symptômes d’insomnie, les femmes présentant 1 ou plusieurs symptômes d’insomnie avaient des RR de fibromyalgie de 1,90 (IC à 95 % : 1,30–2,79), si elles avaient rapporté une activité physique faible, et de 1,55 (IC à 95 % : 1,12–2,13), si elles avaient rapporté une activité physique élevée. 

Selon les auteurs, qui ont écrit dans la revue BMJ Open, les résultats indiquent que « la prévention des troubles du sommeil et la promotion d’un mode de vie actif sain sont importantes pour réduire l’incidence de la fibromyalgie ».