Les statines sont associées à un risque accru de diabète et d’infections cutanées


  • Mary Corcoran
  • Actualités Médicales
L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte. L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte.

Une nouvelle recherche suggère que les statines sont associées à un risque accru de diabète et d’infections de la peau et des tissus mous (IPTM). 

Dans le cadre d’une nouvelle étude, des chercheurs ont effectué une analyse en symétrie de séquences (Sequence Symmetry Analysis, SSA), portant sur les demandes de remboursement de médicaments sur ordonnance du département des Anciens combattants de l’Australie (Australian Department of Veterans’ Affairs), entre 2001 et 2011. L’objectif était d’étudier le lien entre l’utilisation de statines et les IPTM et le diabète, et la question de savoir si les patients diabétiques étaient sujets à des IPTM. 

Ils ont découvert que l’utilisation de statines sur une période aussi courte que 91 jours était associée à un risque significatif d’IPTM. Les statines ont également été associées à un risque significatif de diabète de nouvelle apparition, ont indiqué les auteurs. Un risque accru d’infection a été observé chez les individus ayant développé un diabète et chez ceux n’en ayant pas développé. Les auteurs ont déclaré que le risque n’a pas été biaisé par les statuts socio-économiques. 

Selon les auteurs, qui ont écrit dans la revue British Journal of Clinical Pharmacology, il est à présent nécessaire de mener d’autres recherches dans ce domaine. « Indépendamment du ou des mécanismes qui entrent réellement en jeu, il semblerait prudent que les cliniciens surveillent les niveaux de glucose sanguin des utilisateurs de statines qui sont prédisposés au diabète, et qu’ils soient conscients des risques potentiellement accrus d’IPTM chez ces patients », ont conclu les auteurs.