Les risques cardiovasculaires et rénaux ont été quantifiés par le taux d’HbA1c dans le cadre du prédiabète

  • Honigberg MC & al.
  • J Am Coll Cardiol

  • Univadis
  • Clinical Summary
L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte. L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte.

À retenir

  • Il existe un gradient de risque cardiovasculaire et rénal à tous les taux d’HbA1c situés en dessous du seuil du diabète de type 2 (DT2).

Pourquoi est-ce important ?

  • Il existe peu de données sur le risque d’événements cardio-réno-métaboliques dans l’ensemble du spectre glycémique, y compris aux taux d’HbA1c situés en dessous des seuils diagnostiques du DT2.

Méthodologie

  • Parmi les 336 709 personnes de l’étude de la Biobanque du Royaume-Uni (UK Biobank) sans diabète de type 1, maladie cardiovasculaire ou maladie rénale à l’inclusion, 82,3 % étaient normoglycémiques, 13,9 % étaient prédiabétiques et 3,8 % étaient atteintes d’un DT2 à l’inclusion.
  • Financement : Instituts nationaux américains de la santé (National Institutes of Health, NIH).

Principaux résultats

  • Pendant une durée de suivi médiane de 11,1 ans, au moins 1 cas de maladie cardiovasculaire athéroscléreuse (MCVA), d’insuffisance rénale chronique (IRC) ou d’insuffisance cardiaque (IC) est survenu chez :
    • 7,9 % des personnes présentant une normoglycémie ;
    • 13,8 % des personnes prédiabétiques ; et 
    • 23,7 % des personnes atteintes d’un DT2.
  • Après une correction pour prendre en compte l’âge, le sexe, l’origine ethnique et d’autres covariables, le prédiabète, par rapport à la normoglycémie, a été associé aux cas :
    • de MCVA (rapport de risque [RR] : 1,11 ; P < 0,001) ;
    • d’IRC (RR : 1,08 ; P = 0,009) ; et
    • d’IC (RR : 1,07 ; P = 0,03).
  • Comme attendu, le DT2 a été associé de manière indépendante à tous les événements.
  • Après une correction complète, les risques de MCVA, d’IRC et d’IC ont été accrus de manière indépendante en cas de taux d’HbA1c supérieur à 5,4 %, à 6,2 % et à 7,0 %, respectivement.
  • Les risques de MCVA et d’IC ont varié selon un facteur 3 et le risque d’IRC selon un facteur 4 entre un taux d’HbA1c inférieur à 5,0 % et un taux supérieur ou égal à 7,0 %.

Limites

  • Les participants de l’étude UK Biobank sont en meilleure santé que la population générale du Royaume-Uni.
  • Puissance statistique insuffisante pour les sous-groupes de patients d’origine ethnique non blanche.
  • Les sous-types d’IC n’ont pas pu être évalués.