Les résultats de l’étude Apple Heart sont-ils le signe d’une nouvelle ère en médecine ?


  • Mary Corcoran
  • Actualités Médicales
L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte. L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte.

Des experts ont suggéré que les résultats préliminaires de la nouvelle étude Apple Heart, qui ont été présentés le week-end dernier à l’occasion de la 68e session scientifique annuelle du Collège américain de cardiologie (American College of Cardiology), pourraient être le signal du commencement d’une nouvelle ère en médecine. 

L’étude a révélé qu’un algorithme des montres Apple Watch a été en mesure de détecter la fibrillation auriculaire dans un groupe de personnes qui avaient été identifiées par l’application comme ayant des battements cardiaques irréguliers.

Réagissant aux résultats de l’étude, le professeur Hein Heidbuchel, président de l’Association européenne du rythme cardiaque (European Heart Rhythm Association, EHRA) a déclaré que l’étude représente « le commencement d’une nouvelle ère », avant d’ajouter : « En médecine, nous avons toujours eu l’habitude de prescrire des tests. Ici, c’est le patient qui effectue un test et qui le présente à un médecin. Nous devons découvrir un moyen d’intégrer ce changement de façon positive à notre manière de prendre en charge les patients et leurs informations. » 

Le professeur Gerhard Hindricks, rédacteur en chef d’EP Europace et ancien président de l’EHRA, a déclaré que les résultats soulèvent un certain nombre de questions. « Du point de vue de l’innovation technologique, il s’agit d’une nouvelle approche fantastique. Sommes-nous pour autant prêts à ces innovations technologiques ? Les gens y sont-ils prêts ? Le système de santé y est-il prêt ? J’ai des doutes quant à la question de savoir si nous sommes prêts pour mettre en œuvre cette approche dès maintenant. »