Les résultats à long terme de la transplantation de matière fécale dans le cadre de l’autisme


  • Dawn O'Shea
  • Actualités Médicales
L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte. L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte.

De nouveaux résultats plaident en faveur de l’efficacité et de la sécurité d’emploi à long terme de la transplantation de microbiote fécal chez les enfants atteints de troubles du spectre autistique (TSA) qui présentent des problèmes de gastroentérologie.

L’étude, publiée dans la revue Scientific Reports, a examiné les résultats à 2 ans pour 18 patients qui avaient participé à un essai en ouvert sur le traitement par transfert de microbiote ayant combiné des antibiotiques, une préparation des intestins, un médicament supprimant l’acidité de l’estomac et une transplantation du microbiote fécal.

Deux ans après le traitement, la plupart des participants ont indiqué que les symptômes gastro-intestinaux (GI) restaient en amélioration, par rapport à l’inclusion. Une réduction de 58 % du score à l’échelle d’évaluation des symptômes gastro-intestinaux (Gastrointestinal Symptom Rating Scale, GSRS) a été constatée. L’amélioration des symptômes GI a été observée pour toutes les sous-catégories de l’échelle GSRS (la douleur abdominale, l’indigestion, la diarrhée et la constipation).

En se basant sur l’échelle d’évaluation de l’autisme infantile (Childhood Autism Rating Scale), la sévérité des TSA au suivi à 2 ans était 47 % inférieure à celle de l’inclusion, contre une sévérité 23 % inférieure à la fin de la semaine 10. Au début de l’essai en ouvert, 83 % des participants avaient été évalués comme ayant un diagnostic de TSA sévère. Au suivi à 2 ans, seuls 17 % des participants étaient évalués comme ayant des TSA sévères, 39 % des participants se situaient dans l’intervalle de TSA d’intensité légère à modérée et 44 % des participants avaient obtenu des scores en dessous du seuil de diagnostic des TSA.