Les régimes alimentaires sains sont associés à une réduction modeste du risque de cancer du sein

  • Hou R & al.
  • Cancer Causes Control
  • 5 juin 2019

  • Par Miriam Davis, PhD
  • Résumés d'articles
L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte. L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte.

À retenir

  • Une méta-analyse révèle que les régimes alimentaires sains sont associés à une réduction de 7 % du risque de cancer du sein et à une réduction de 24 % du risque de décès toutes causes confondues chez les patients atteints d’un cancer du sein.
  • Aucun lien n’a été établi entre les régimes alimentaires sains et un risque plus faible de mortalité spécifique au cancer du sein.

Pourquoi est-ce important ?

  • Les résultats suggèrent que les cliniciens devraient promouvoir un régime alimentaire sain pour la prévention du cancer du sein et, en présence d’un cancer du sein, pour la survie toutes causes confondues.

Protocole de l’étude

  • Une méta-analyse d’études de cohortes prospectives (n = 32), explorant l’association entre le risque de cancer du sein (n = 27) et la mortalité chez des patients atteints d’un cancer du sein (n = 5), a été réalisée.
  • Les régimes alimentaires sains ont été classés selon la description de l’auteur.
  • Financement : aucun financement n’a été communiqué.

Principaux résultats

  • Les régimes alimentaires sains étaient associés à un risque légèrement plus faible d’apparition du cancer du sein (risque relatif [RR] : 0,93 ; IC à 95 % : 0,88–0,98).
    • L’analyse des sous-groupes a révélé une réduction du risque de cancer du sein avec les régimes alimentaires sains dérivés a posteriori (RR : 0,90 ; IC à 95 % : 0,85–0,95), mais pas avec le régime alimentaire a priori, la région de l’étude, le statut ménopausique ou les sous-types de cancer du sein.
  • Les régimes alimentaires sains ont été associés à un risque plus faible de mortalité toutes causes confondues chez les patients atteints d’un cancer du sein (RR : 0,76 ; IC à 95 % : 0,63–0,92), mais pas à un risque plus faible de mortalité spécifique au cancer du sein (RR : 0,91 ; IC à 95 % : 0,65–1,28).

Limites

  • Hétérogénéité entre les études, en particulier dans la définition d’un régime alimentaire sain.