Les recommandations sur la communication des résultats négatifs au dépistage du cancer du sein


  • Dawn O'Shea
  • Actualités Médicales
L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte. L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte.

Le Centre commun de recherche (Joint Research Centre, JCR) de la Commission européenne a publié 10 nouvelles recommandations fondées sur des données probantes concernant la façon dont les résultats des mammographies et les rendez-vous de suivi doivent être communiqués aux femmes dans le cadre des programmes de dépistage du cancer du sein.

Les recommandations ont été formulées dans le cadre de l’Initiative de la Commission européenne sur le cancer du sein (European Commission Initiative on Breast Cancer, ECIBC).

Le groupe d’élaboration des recommandations de l’ECIBC préconise de recourir à l’envoi de lettres pour informer les femmes ayant obtenu un résultat de dépistage négatif (recommandation conditionnelle, très faible niveau de certitude des données probantes) et de ne pas transmettre les informations lors d’un appel téléphonique ou d’une rencontre en personne.

L’ECIBC suggère d’utiliser, au choix, une lettre comportant la signature d’un médecin généraliste, une lettre mentionnant un rendez-vous fixé, une lettre suivie d’un rappel téléphonique ou une lettre suivie d’un rappel par écrit, plutôt que de simples lettres, pour inviter les femmes à prendre part aux phases de dépistage ultérieures du cancer du sein (recommandation conditionnelle, niveau de certitude modéré à élevé des données probantes).

Il existe à présent 50 recommandations de l’ECIBC accessibles au public sur le dépistage et le diagnostic du cancer du sein, et 30 autres seront publiées dans le courant de cette année. Il est attendu que les 80 recommandations finales de l’ECIBC aborderont les stratégies d’organisation des programmes de dépistage, les types de tests de dépistage, les méthodes diagnostiques, les approches de communication et la formation des professionnels impliqués dans le dépistage et le diagnostic du cancer du sein.