Les recommandations relatives au dépistage du cancer du poumon manquent leur cible chez les individus d’origine ethnique afro-américaine

  • Aldrich MC & al.
  • JAMA Oncol
  • 27 juin 2019

  • Par Kelli Whitlock Burton
  • Résumés d'articles
L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte. L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte.

À retenir

  • Un nombre significativement moins élevé de fumeurs d’origine ethnique afro-américaine atteints d’un cancer du poumon ont suivi les recommandations du Groupe de travail des services préventifs des États-Unis (US Preventive Services Task Force, USPSTF), relatives au dépistage du cancer du poumon, comparativement aux fumeurs d’origine ethnique blanche.

Pourquoi est-ce important ?

  • L’abaissement par l’USPSTF du seuil de paquets-années minimum à 20 et de l’âge minimum du dépistage du cancer du poumon à 50 ans pour les individus d’origine ethnique afro-américaine devrait permettre un dépistage plus équitable.

Protocole de l’étude

  • 48 364 fumeurs (67 % d’origine ethnique afro-américaine ; 33 % d’origine ethnique blanche) issus de l’Étude de cohorte de la communauté du sud ont été analysés.
  • Financement : Instituts nationaux américains de la santé (National Institutes of Health, NIH).

Principaux résultats

  • Chez les personnes ayant reçu un diagnostic de cancer du poumon, un nombre plus important de patients d’origine ethnique afro-américaine était inéligible au dépistage par tomodensitométrie à faible dose (TDMFD), comparativement aux patients d’origine ethnique blanche (67,8 % contre 43,5 % ; P 
  • Les patients d’origine ethnique afro-américaine atteints d’un cancer du poumon étaient moins susceptibles que les patients d’origine ethnique blanche atteints d’un cancer du poumon de remplir le critère de dépistage de 30 paquets-années minimum (66,8 % contre 37,0 % ; P 
  • Les anciens fumeurs d’origine ethnique blanche atteints d’un cancer du poumon étaient plus susceptibles que ceux d’origine ethnique afro-américaine atteints d’un cancer du poumon d’être inéligibles au dépistage en raison d’un arrêt plus de 15 ans auparavant (21 % contre 9 % ; P 

Limites

  • Les antécédents de tabagisme étaient auto-rapportés.