Les principaux facteurs de stress de la vie augmentent-ils le risque de cancer du poumon ?

  • Behrendt CE & al.
  • PLoS ONE
  • 1 janv. 2019

  • Par Kelli Whitlock Burton
  • Résumés d'articles
L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte. L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte.

À retenir

  • Après le contrôle des antécédents de tabagisme, les principaux facteurs de stress de la vie, tels que le chômage, le divorce ou la perte d’un conjoint, ne sont pas associés à un risque accru de cancer du poumon, ce qui contredit les résultats précliniques antérieurs.

Pourquoi est-ce important ?

  • Des études menées chez l’animal et quelques études menées chez l’homme suggéraient que le stress psychosocial pouvait être associé à un risque accru de cancer du poumon.

Protocole de l’étude

  • 100 733 personnes (47,4 % d’hommes ; âge médian : 49,1 ans) issues de la base de données de l’Enquête nationale sur la mortalité longitudinale-Surveillance, épidémiologie et résultats finaux (National Longitudinal Mortality Survey-Surveillance, Epidemiology, and End Results) ont été analysées.
  • La durée de suivi médiane était de 9,77 ans.
  • Financement : Instituts nationaux américains de la santé (National Institutes of Health, NIH) ; autres.

Principaux résultats

  • 17,6 % des patients étaient des fumeurs actuels et 23,5 % d’anciens fumeurs.
  • 667 personnes ont développé un cancer du poumon.
  • Avant une correction relative au tabagisme, le risque de cancer du poumon était significativement plus élevé chez les hommes divorcés ou séparés (rapport de risque [RR] : 2,18 ; P 
  • Après une correction relative au tabagisme, aucune association n’a été observée entre le risque accru de cancer du poumon et le fait d’être divorcé/séparé, sans emploi ou veuf, chez les hommes ou les femmes, indépendamment de l’âge, de l’éducation et des revenus.

Limites

  • Aucune donnée sur le tabagisme passif.