Les premiers pas de la prostatectomie totale en ambulatoire

  • Thomas L et al.
  • Progrès en urologie
  • 22 août 2019

  • Par Agnès Lara
  • Résumé d’articles
L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte. L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte.

À retenir

  • Cette expérience menée de façon monocentrique à Ermont (95) montre que la prostatectomie totale assistée par robot est envisageable dans le cadre d’une hospitalisation ambulatoire.
  • La morbidité paraît acceptable et les résultats fonctionnels et carcinologiques ne diffèrent pas de ceux obtenus dans le cadre d’une hospitalisation classique selon ce qui est décrit dans la littérature.
  • Par ailleurs, la satisfaction globale des patients est importante, la plupart des patients étant prêts à recommander l’hospitalisation ambulatoire à leurs proches.

 

À l’heure où les autorités de santé placent la chirurgie ambulatoire au cœur des projets des établissements de santé, des interventions complexes commencent à être pratiquées dans ce cadre en France. C’est notamment le cas de la prostatectomie totale qui concerne le plus souvent des personnes en bon état général. À la clinique Claude-Bernard-Ramsay d’Ermont dans le département du Val d’Oise (95), l’hospitalisation ambulatoire pour prostatectomie totale est proposée depuis janvier 2017 accompagnée d’un protocole de récupération rapide après chirurgie (fast track). Un premier bilan de l’expérience est dressé à partir de 32 cas opérés par un même chirurgien.

Mise en place d’un protocole de réhabilitation amélioré pour la prostatectomie

Cette étude rétrospective observationnelle a inclus 32 hommes, quel que soit leur âge, ayant subi une prostatectomie totale transpéritonéale assistée par robot entre février 2017 et septembre 2018 dans le cadre d’une hospitalisation ambulatoire. Les patients vivant seuls à leur domicile, sous anticoagulant, habitant à plus de 50km de la clinique ou ceux qui étaient ou dont la famille était anxieux.se étaient exclus. Lors de la consultation de programmation de l’intervention, une fiche d’information expliquant la prise en charge et les suites possibles était remise aux patients. Une infirmière de l’unité de chirurgie ambulatoire spécialement formée accompagnait les patients tout au long de l’hospitalisation et était également chargée de les rappeler le lendemain. Le retrait de la sonde vésicale au 7e jour était réalisé par une infirmière à domicile et les patients devaient envoyer un mail à leur chirurgien le même jour pour l’informer de la reprise mictionnelle. Une consultation post-opératoire était programmée à 6 semaines, puis tous les 6 mois avec dosage de PSA. Enfin, la satisfaction des patients vis-à-vis de l’hospitalisation ambulatoire était évaluée par un questionnaire envoyé à distance de l’intervention par voie postale (6 semaines à 17 mois plus tard).

Des résultats similaires aux hospitalisations classiques sur les plans histologique et fonctionnel

Trente patients sont rentrés chez eux le soir même (âge médian de 65 ans). Parmi eux, 9 ont dû recourir aux urgences dans les jours suivant la sortie mais un seul a été hospitalisé. Au plan histologique, les résultats paraissent similaires à ceux rapportés par la littérature pour une hospitalisation classique : tumeur intraprostatique (73,3%), extension extraprostatique (26,7%), atteinte ganglionnaire (3,3%), marge positive (12,5%), récidive biologique à 10 mois (3,3%, un seul malade). Au plan fonctionnel, deux tiers des patients ne portaient aucune protection, 16,7% en portait une par jour au maximum et plus de la moitié (53,3%) avaient des érections normales sans traitement ou aidées par des IPDE5, 36,7% avaient des érections aidées par prostaglandines. La plupart des patients ont dit avoir eu une bonne prise en charge de la douleur (96,6%) avec un faible niveau de douleur le soir de l’intervention et le lendemain, et 87% d’entre eux recommanderaient une prise en charge ambulatoire à un proche.