Les premières estimations du fardeau mondial du faible poids de naissance


  • Priscilla Lynch
  • Actualités Médicales
L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte. L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte.

D’après les premières estimations réalisées concernant ce défi de santé majeur, 20,5 millions de bébés sont nés avec un faible poids de naissance (moins de 2 500 g) en 2015, ce qui représente environ 1 naissance sur 7 dans le monde.

Ces résultats, rapportés par l’Organisation mondiale de la Santé, l’UNICEF et l’École d’hygiène et de médecine tropicale de Londres (London School of Hygiene and Tropical Medicine), ont été publiés dans la revue The Lancet Global Health.

Plus de 80 % des 2,5 millions de nouveau-nés qui décèdent chaque année dans le monde étaient nés avec un faible poids de naissance, indique l’article. Les survivants présentent un risque plus élevé de mauvaise santé développementale et physique.

Les objectifs nutritionnels mondiaux établis lors de l’Assemblée mondiale de la Santé en 2012 comprennent une réduction de 30 % de la prévalence du faible poids de naissance entre 2012 et 2025.

Afin de suivre les avancées du projet, les chercheurs ont recueilli 1 447 pays-années de données concernant le poids de naissance (281 millions de naissances) dans 148 des 195 États membres de l’ONU (pour les 47 pays restants, les données ne remplissaient pas les critères d’inclusion).

D’après les estimations, la prévalence du faible poids de naissance dans le monde était de 14,6 % (intervalle d’incertitude [II] : 12,4–17,1) en 2015, contre 17,5 % (II : 14,1–21,3) en 2000 (taux de réduction annuelle moyenne : 1,23 %).

En 2015, 91 % des bébés de faible poids à la naissance sont nés dans des pays à revenus faibles et intermédiaires, principalement en Asie du Sud et en Afrique subsaharienne.