Les ongles en gel doivent-ils être interdits pour les agents de santé ?


  • Mary Corcoran
  • Actualités Médicales
L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte. L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte.

Une recherche suggère que les ongles en gel que portent les agents de santé (AS) pourraient poser un risque infectieux pour les patients.

La nouvelle étude a évalué la charge bactérienne des ongles en gel séchés par ultraviolets, des ongles avec vernis standard et des ongles naturels sur la main dominante de 88 AS provenant de 3 sites différents. Des cultures ont été obtenues après 1, 7 et 14 jours d’usure des ongles, ainsi qu’avant et après le lavage des mains à l’aide d’un gel pour les mains à base d’alcool.

Un total de 74 participantes sont allées au terme de l’étude. Les chercheurs ont découvert que la charge bactérienne s’est accrue au cours du temps pour tous les types d’ongles. Toutefois, même si des réductions de la charge bactérienne des ongles naturels et des ongles avec vernis standard ont été constatées une fois les mains lavées, cela n’a pas été le cas pour les ongles en gel. 

Les résultats, publiés dans la revue American Journal of Infection Control, suggèrent que les ongles en gel pourraient être plus difficiles à nettoyer lorsqu’un désinfectant pour les mains est utilisé.

Selon les auteurs, les données n’indiquent pas de charge accrue concernant les micro-organismes présents chez les AS qui portent du vernis gel ; la possibilité que les ongles en gel soient plus difficiles à nettoyer avec un désinfectant pour les mains à base d’alcool doit cependant être vérifiée dans une étude de plus grande envergure, ont-ils précisé.