Les noms des médicaments sous forme liposomale vont changer dans l’UE afin d’éviter des erreurs médicamenteuses


  • Priscilla Lynch
  • Actualités Médicales
L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte. L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte.

L’ensemble des titulaires d’autorisation de mise sur le marché de médicaments contenant des systèmes d’administration de médicaments sous forme liposomale ont été invités à soumettre aux organismes de réglementation de l’UE une modification visant à changer les noms de ces médicaments dès que possible, et au plus tard avant la fin du mois de septembre 2019. 

Cette recommandation a été formulée conjointement par le Comité des médicaments à usage humain (Committee for Medicinal Products for Human Use, CHMP) de l’Agence européenne des médicaments (European Medicines Agency, EMA) et le Groupe de coordination des procédures de reconnaissance mutuelle et décentralisées – Médicaments à usage humain (Coordination Group for Mutual Recognition and Decentralised Procedures - Human, CMDh), lors de leurs réunions qui ont eu lieu au mois de juillet.

À ce jour, il n’existe aucune approche convenue pour la dénomination des médicaments contenant des formulations liposomales ou liposomales pégylées. Cependant, étant donné que les deux formulations peuvent avoir différentes propriétés de biodistribution et de libération, les erreurs médicamenteuses peuvent poser des risques graves pour la santé des patients.

L’annonce par l’EMA fait suite aux rapports d’un certain nombre d’erreurs médicamenteuses, dont certaines ayant conduit au décès, liées à ces médicaments.

La recommandation vise à faire une distinction plus nette entre les formulations liposomales et non liposomales de la même substance active, afin d’éviter les erreurs médicamenteuses.

L’EMA affirme que cela est particulièrement préoccupant lorsque des outils de prescription et de distribution électroniques sont utilisés, car en l’absence d’un terme plus descriptif pour les médicaments sous forme liposomale, il se peut qu’ils soient confondus avec des médicaments aux formulations non liposomales.

L’Agence a ajouté que cette recommandation devrait permettre aux professionnels de santé et aux patients de mieux les distinguer des médicaments conventionnels aux formulations non liposomales.