Les migraines sont liées à un risque plus élevé de démence


  • Mary Corcoran
  • Actualités Médicales
L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte. L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte.

Une nouvelle analyse a identifié un lien entre les migraines et la maladie d’Alzheimer (MA) ainsi que la démence, les auteurs ayant affirmé que ce résultat a des implications pour la prise en charge de la migraine. 

Les chercheurs ont analysé des données portant sur 679 participants non institutionnalisés, âgés de 65 ans et plus, issus de l’Étude du Manitoba sur la santé et le vieillissement. Les participants ont été évalués comme ayant un statut cognitif intact à l’inclusion. Au suivi après cinq ans, 7,5 % des participants avaient développé une démence, 5,1 % avaient développé une MA et 1,9 % avaient développé une démence vasculaire (DV). Aucun participant de sexe masculin ayant des antécédents de migraine n’a développé de démence. 

Les auteurs ont découvert que la présence d’antécédents de migraine était significativement associée à la démence toutes causes confondues (rapport de cotes [RC] : 2,97 ; IC à 95 % : 1,25–6,61) et à la MA (RC : 4,22 ; IC à 95 % : 1,59–10,42), même après une correction pour prendre en compte les variables de confusion et d’intervention. Les migraines n’ont cependant pas été associées de manière significative à la DV. 

Selon les auteurs, qui ont présenté leurs résultats dans la revue International Journal of Geriatric Psychiatry, l’étude a plusieurs implications pour la pratique clinique, notamment le dépistage plus précoce du déclin cognitif chez les personnes souffrant de migraine, ainsi qu’un traitement plus agressif des variables d’intervention potentielles pour différer la démence, améliorer la qualité de vie et augmenter la probabilité d’un vieillissement en bonne santé.