Les médicaments contre l’hypertension ne sont pas liés au risque de cancer, selon une méta-analyse au niveau des patients

  • Copland E & al.
  • Lancet Oncol

  • Univadis
  • Clinical Summary
L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte. L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte.

À retenir

  • Les médicaments contre l’hypertension ne sont pas liés au risque de cancer.
  • Ces résultats d’une méta-analyse au niveau des patients devraient être « rassurants », affirment les auteurs. Ils notent cependant l’insuffisance des données probantes, en particulier concernant les bloqueurs des canaux calciques.

Pourquoi est-ce important ?

  • Certaines études antérieures avaient indiqué un lien entre les antihypertenseurs et l’augmentation du risque de cancer.
  • Cette méta-analyse au niveau des patients répond à cette « controverse qui perdure », déclarent les auteurs, l’implication principale étant que les patients « doivent continuer à prendre leurs médicaments ».

Principaux résultats

  • L’analyse a porté sur des données provenant de 33 essais, dont 29 ayant un risque de biais faible et 4 ayant un certain risque de biais.
  • Les essais ont porté sur les inhibiteurs de l’enzyme de conversion de l’angiotensine (15 essais), les bloqueurs des récepteurs de l’angiotensine (11), les bêtabloquants (5), les bloqueurs des canaux calciques (19) et les thiazides (6).
  • Le nombre de participants pour chaque classe de médicament a varié de 35 169 pour les bêtabloquants à 150 745 pour les bloqueurs des canaux calciques.
  • L’âge médian était de 66 ans (intervalle interquartile : 60–72).
  • L’analyse n’a montré aucune association entre le type de médicament et le risque de cancer ou par type de cancer, à une exception près.
  • Un risque potentiellement accru de cancer de la prostate et de cancer de la peau a été constaté avec les bloqueurs des canaux calciques après une comparaison avec les bloqueurs des récepteurs de l’angiotensine.

Méthodologie

  • Une méta-analyse a été réalisée à partir d’essais contrôlés randomisés portant sur des antihypertenseurs comparés les uns aux autres ou comparés à un placebo ou à un traitement comparateur inactif. Tous les essais comportaient au moins 1 000 participants-années de suivi par traitement.
  • Financement : Fondation britannique du cœur (British Heart Foundation) ; autres.

Limites

  • Les auteurs n’ont pas pu accéder aux données au niveau des participants pour tous les essais éligibles.