Les médecins européens appellent à agir sur le changement climatique


  • Mary Corcoran
  • Actualités Médicales
L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte. L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte.

Les médecins européens appellent à agir de toute urgence pour lutter contre le changement climatique et affirment qu’il est nécessaire de faire preuve d’un plus grand leadership pour relever les défis posés par le stress thermique accru. 

Cet appel à l’action fait suite à la publication d’un nouveau rapport publié dans la revue The Lancet, qui montre que les émissions, le changement climatique et la hausse des températures exposent déjà les populations du monde entier à un risque sanitaire élevé devenu inacceptable.

Le Comité permanent des médecins européens (CPME) et la collaboration Lancet Countdown ont publié un rapport intitulé Briefing destiné aux décideurs politiques de l’UE (Briefing for EU Policymakers), portant sur le lien entre la santé et le changement climatique.

Ce document établit sept messages et recommandations clés, notamment le développement de plans d’action nationaux pour le climat, la santé et le bien-être par les États membres de l’UE, l’inclusion du changement climatique et de la santé dans le cursus médical et la mise en œuvre d’une communication proactive par les organisations de la santé sur les liens existant entre le changement climatique et la santé. 

Le Dr Hélène Rossinot, l’auteur principal du briefing, a déclaré : « Les tendances concernant les répercussions, les expositions et les vulnérabilités liées au changement climatique représentent un risque élevé inacceptable pour les générations actuelles et futures. En tant que docteur, je m’inquiète du nombre croissant de patients qui devront bientôt être traités pour des maladies liées au climat. Nous devons agir dès à présent pour que les générations futures n’aient pas à payer le prix de notre négligence. »