Les mères qui allaitent présentent un risque réduit de SEP

L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte. Inscrivez-vous gratuitement
Les mères qui allaitent pendant au moins 15 mois au cours d’une ou plusieurs grossesses pourraient être moins susceptibles de développer une sclérose en plaques (SEP), selon une nouvelle étude.

Dans une étude publiée dans la revue Neurology, 397 femmes atteintes de SEP ou de son précu...