Les jeux vidéo pourraient changer l’enseignement des médecins, selon un cardiologue


  • Mary Corcoran
  • Actualités Médicales
L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte. L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte.

Un cardiologue a affirmé que les jeux vidéo offrent un grand potentiel pour l’enseignement des médecins, et qu’ils pourraient changer radicalement l’enseignement de la médecine à l’avenir. 

Ces commentaires sont ceux du cardiologue Atman P. Shah, de l’Université de médecine de Chicago (UChicago Medicine), qui a travaillé en tant que médecin expert-conseil auprès d’une start-up technologique de Chicago pour la création de jeux vidéo destinés aux médecins. 

Les avancées réalisées dans le domaine de la réalité virtuelle sont telles que les concepteurs de jeux vidéo sont capables de reproduire de vastes environnements réalistes et convaincants, et qu’ils développent à présent des jeux proposant des situations chirurgicales de la vie réelle qui offrent aux utilisateurs des outils et des dispositifs dont se servent les médecins dans la réalité.

M. Shah a travaillé avec l’entreprise Level Ex sur son dernier jeu « Cardio Ex », dans lequel des cardiologues interventionnels sont confrontés à des cas virtuels qu’ils peuvent rencontrer dans le laboratoire de cathétérisation.

« Cela pourrait sembler être de la science-fiction, mais ce n’est pas le cas », a-t-il déclaré. « La convergence des jeux vidéo et de la médecine crée de nouvelles opportunités d’apprentissage pour les médecins, avec des applications qui aident les médecins à s’exercer aux procédures difficiles via leurs appareils mobiles, et même à obtenir, ce faisant, des crédits de formation continue en médecine. »

Même si M. Shah n’entrevoit pas les applications remplacer complètement la formation aux soins aux patients directs, le cardiologue estime que ces outils aideront les cliniciens à être impliqués et stimulés.