Les incidents liés à la sécurité des patients peuvent affecter les médecins pendant des mois après l’événement


  • Mary Corcoran
  • Actualités Médicales
L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte. L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte.

Les incidents liés à la sécurité des patients (ISP) peuvent avoir un impact sur les médecins pendant des mois après l’événement, selon une nouvelle étude. Des chercheurs ont averti que les organisations doivent « jouer un rôle proactif en fournissant un soutien immédiat aux professionnels de santé impliqués dans un ISP et ne pas attendre que le professionnel de santé tombe en dépression, soit victime de surmenage ou quitte son travail ». 

L’étude, publiée dans la revue BMJ Open, a examiné les symptômes provoqués par les ISP parmi 1 619 médecins et 2 750 personnels infirmiers travaillant dans 32 hôpitaux aux Pays-Bas.

Plus de la moitié des personnes interrogées avaient uniquement été impliquées dans un ISP n’ayant entraîné aucun préjudice, tandis qu’environ 45 % des personnes interrogées avaient été impliquées dans un ISP associé à un préjudice permanent ou à un décès. 

Le symptôme le plus fréquemment signalé après un ISP était l’hypervigilance, laquelle a affecté 53 % des personnes interrogées pendant plus d’1 mois, et environ 1 personne sur 4 pendant plus de 6 mois. 

Parmi les autres symptômes fréquents figuraient le fait d’avoir des doutes sur ses connaissances et ses compétences, le stress, la survenue de flashbacks, la peur et la sensation d’être dans l’incapacité de fournir des soins de qualité. 

Les auteurs ont indiqué qu’une attention devait être portée à la manière de surmonter ces symptômes, « car ils affectent profondément le bien-être personnel, les performances professionnelles, ainsi que les efforts liés au travail d’équipe en influençant directement la sécurité des patients et la prestation de soins de qualité ».