Les gouvernements mondiaux sont exhortés à condamner les sentences de prison prononcées contre des médecins turcs


  • Priscilla Lynch
  • Actualités Médicales
L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte. L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte.

L’Association médicale mondiale (AMM) appelle l’ensemble des gouvernements à condamner les sentences de prison récemment prononcées à l’encontre des dirigeants de l’Union des médecins de Turquie.

Dans un communiqué, l’AMM exige que le gouvernement turc annule immédiatement les condamnations et les sentences de prison prononcées à l’encontre des médecins turcs pour avoir publié un communiqué de presse le 24 janvier 2018 indiquant que « la guerre est un problème de santé publique ». 

Ce dernier appel fait suite à la récente lettre ouverte commune envoyée aux dirigeants européens par le Comité permanent des médecins européens et l’AMM afin de les exhorter à joindre leur voix aux protestations.

Le Dr Otmar Kloiber, secrétaire général de l’AMM, a déclaré que l’emprisonnement de 11 anciens membres du comité central de l’Union des médecins de Turquie pendant une durée allant jusqu’à 39 mois, pour avoir déclaré que la guerre est un problème de santé publique, est un « outrage ».

« Cette déclaration est tout à fait conforme aux politiques de l’AMM en matière d’éthique et au serment d’Hippocrate, qui requiert que les médecins consacrent leur vie au service de l’humanité. Prétendre qu’il s’agirait de “propagande pour des organisations terroristes” revient à tourner en dérision le principe même de la liberté d’expression », a-t-il affirmé.

« Nous exhortons l’ensemble des dirigeants du monde à nous rejoindre pour dénoncer le traitement honteux dont font l’objet ces médecins. La justice requiert leur libération immédiate. »