Les flavivirus sont une cause fréquente d’infections du SNC chez les enfants

  • Marinho PES & al
  • J Clin Virol

  • Univadis
  • Clinical Summary
L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte. L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte.

À retenir

  • Les flavivirus sont associés à des manifestations neurologiques chez les enfants et, dans certains contextes, peuvent être des causes fréquentes d’infections du système nerveux central (SNC).

Pourquoi est-ce important ?

  • Les virus peuvent être envisagés dans les bilans diagnostiques pour les infections du SNC, en particulier les flavivirus tels que le virus de la dengue (VDEN) et le virus de la fièvre jaune (VFJ).

Principaux résultats

  • 208 patients ; âge : 24 jours–14 ans ; 75 % avaient moins de 5 ans.
  • 140 échantillons cliniques ; un virus était responsable des infections dans 27,1 % des cas.
  • Les flavivirus représentaient 15,5 % des virus identifiés dans le liquide céphalorachidien.
  • Parmi 38 cas, 8,6 % ont été testés positifs pour le VDEN, 5,7 % pour un entérovirus (ENTV), 4,3 % pour le virus de l’herpès humain (VHH) de type 1/2, 4,3 % pour le virus Zika et 3,6 % pour le VFJ.
  • Une co-infection à un ENTV/au VHH a été constatée dans un cas.
  • Comparaison entre les garçons et les filles concernant l’infection à un ENTV : rapport de cotes (RC) de 6,7 (P = 0,04).
  • Comparaison entre les filles et les garçons concernant l’infection au VFJ : RC de 12,2 (P = 0,02).
  • Les symptômes cliniques comprenaient : des céphalées, une raideur de la nuque, une altération de la conscience et des séquelles associées aux virus.
  • Comparaison entre la présence de céphalées et leur absence :
    • Association avec le VHH : RC de 11,3 (P = 0,02).
    • ENTV : RC de 20,8 (P = 0,002).
  • Raideur de la nuque :
    • VHH : RC de 10,5 (P = 0,03).
    • ENTV : RC de 0,1 (P = 0,04).
  • Séquelles post-hospitalisation :
    • VFJ : RC de 35,4 (P = 0,03).

Méthodologie

  • Une étude transversale rétrospective a évalué les étiologies des infections du SNC chez des enfants brésiliens hospitalisés pendant la période allant d’avril 2014 à 2018.
  • Financement : Conselho Nacional de Desenvolvimento Científico e Tecnológico.

Limites

  • La taille de l’échantillon était limitée.
  • Étude transversale.
  • Le caractère généralisable des résultats est limité.