Les femmes atteintes de BPCO présentent un risque accru de cancer du poumon

  • Lung Cancer

  • Par Kelli Whitlock Burton
  • Résumés d'articles
L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte. L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte.

À retenir

  • Les femmes atteintes de BPCO sont significativement plus susceptibles de développer un cancer du poumon, même lorsque les données sont corrigées pour prendre en compte les antécédents de tabagisme, les revenus, l’IMC, le niveau d’instruction et l’origine ethnique.

Pourquoi est-ce important ?

  • Les études portant sur le risque de cancer du poumon chez les femmes atteintes de BPCO sont insuffisantes, bien que la recherche suggère que les femmes pourraient présenter un risque plus élevé de BPCO que les hommes.
  • Un dépistage plus intensif du cancer du poumon pourrait présenter un bénéfice chez les femmes atteintes de BPCO.

Protocole de l’étude

  • 92 798 femmes incluses dans l’étude observationnelle de l’initiative pour la santé des femmes aux États-Unis, qui ne présentaient pas de BPCO à l’entrée dans l’étude (n = 84 212), qui présentaient une BPCO à l’entrée dans l’étude (n = 3 430), ou qui ont présenté une BPCO incidente (n = 5 156), ont été analysées.
  • La durée de suivi médiane était d’environ 12,6 ans.
  • Financement : aucun financement n’a été communiqué.

Principaux résultats

  • Dans l’ensemble, un cancer du poumon a été diagnostiqué chez 1 239 patientes : 1 % des patientes sans BPCO à l’entrée dans l’étude, 4 % des patientes atteintes de BPCO à l’entrée dans l’étude, et 3 % des patientes atteintes de BPCO incidente.
  • Après une correction pour prendre en compte le statut et l’intensité combinés du tabagisme, l’origine ethnique, le niveau d’instruction, l’IMC et les revenus, les femmes atteintes de BPCO étaient significativement plus susceptibles de développer un cancer du poumon :
    • Rapport de risque (RR) corrigé de 1,64 (IC à 95 % : 1,43–1,89).
  • La plupart des cancers du poumon étaient des adénocarcinomes (41,9 %).
  • L’association entre la BPCO et le cancer du poumon était similaire pour tous les sous-types de cancer.

Limites

  • Étude rétrospective.
  • La BPCO était autodéclarée.