Les enfants et les jeunes adultes atteints d’une cardiopathie congénitale présentent un risque accru de cancer


  • Mary Corcoran
  • Actualités Médicales
L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte. L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte.

Les enfants et les jeunes adultes atteints d’une cardiopathie congénitale (CC) pourraient présenter un risque de cancer multiplié par plus de deux, selon une nouvelle recherche publiée dans la revue JAMA Network Open

Les chercheurs ont examiné des données portant sur 21 982 enfants et jeunes adultes atteints d’une CC et 219 816 témoins appariés en bonne santé en Suède, afin de déterminer le risque de développer un cancer, de la naissance jusqu’à l’âge de 41 ans chez les patients et les témoins. 

Au total, 428 patients atteints d’une CC (2,0 %) et 2 072 témoins (0,9 %) ont développé un cancer. L’étude a révélé que le rapport de risque (RR) global de cancer était de 2,24 (IC à 95 % : 2,01–2,48) chez les enfants et les jeunes adultes atteints d’une CC, par rapport aux témoins. Le risque de cancer était similaire chez les hommes et les femmes atteints d’une CC. 

Les auteurs ont noté que les patients présentant des lésions cardiaques complexes, comme des malformations conotroncales, avaient un risque particulièrement élevé de cancer. Selon eux, ce résultat suggère qu’« une attention particulière doit être portée aux signes avant-coureurs de cancer et à la promotion d’un mode de vie sain ».

Même si une incidence plus élevée de cancer chez les patients atteints d’une CC a été observée pour tous les types de cancer, les auteurs ont indiqué que le lymphome ou la leucémie et le carcinome figuraient parmi les types de cancer les plus prédominants chez les patients.