Les enfants atteints de psoriasis courent un risque élevé de comorbidités


  • Mary Corcoran
  • Univadis Actualités médicales
L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte. L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte.

De nouveaux résultats ont souligné l’importance de dépister la présence de comorbidités chez les enfants atteints de psoriasis et en particulier chez les enfants qui sont obèses.

Même s’il est établi que les patients adultes atteints de psoriasis courent un risque de comorbidités, telles que le syndrome métabolique, la dépression et l’anxiété, la plupart des données probantes indiquant l’existence d’associations similaires dans les populations pédiatriques sont basées sur des séries de cas de petite taille ou des études basées sur une population de faible envergure.

Dans cette nouvelle étude, des chercheurs ont entrepris de déterminer le risque d’un certain nombre d’affections chez 29 957 enfants atteints de psoriasis et de 29 957 enfants sans psoriasis, après correction pour prendre en compte l’obésité. Ils ont découvert que les enfants atteints de psoriasis courent un risque plus élevé de développer une obésité, une hyperlipidémie, une hypertension, un diabète, un syndrome métabolique, un syndrome des ovaires polykystiques et une maladie hépatique non alcoolique que les enfants sans psoriasis. L’obésité s’est avérée être un facteur de risque important pour chaque comorbidité, même chez les enfants sans psoriasis, avec des risques relatifs allant de 2,26 à 18,11.

Écrivant dans la revue JAMA Dermatology, les auteurs ont indiqué : « même si le dépistage des comorbidités doit être envisagé pour tous les enfants atteints de psoriasis, nos résultats soulignent l’importance particulière du dépistage des patients obèses, car l’obésité est un contributeur bien plus important au développement de comorbidités ».