Les diagnostics d’hépatite C diminuent légèrement dans l’UE/EEE en 2017


  • Mary Corcoran
  • Actualités Médicales
L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte. L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte.

De nouvelles données montrent une diminution de 9,8 % des diagnostics d’hépatite C dans l’Union européenne/Espace économique européen (UE/EEE) entre 2016 et 2017. Le Centre européen de prévention et de contrôle des maladies (European Centre for Disease Prevention and Control, ECDC) a cependant mis en garde contre la présence de disparités entre les pays concernant les pratiques en matière de tests et l’existence d’un phénomène répandu de sous-déclaration des cas. Ce chiffre ne donne ainsi pas une image précise de la véritable charge épidémiologique.

Selon le dernier rapport épidémiologique sur l’hépatite C de l’ECDC, 31 273 cas ont été rapportés dans 29 États membres de l’UE/EEE en 2017. L’hépatite C a été plus fréquemment rapportée chez les hommes que chez les femmes. Les groupes d’âge de 35–44 ans chez les hommes et de 25–34 ans chez les femmes ont été les plus affectés. 

L’utilisation de drogues injectables a été la voie de transmission prédominante, en représentant 44 % des cas pour lesquels des informations sur le statut de la transmission étaient disponibles, suivie de la transmission nosocomiale, laquelle a représenté 17 % des cas aigus, et de la transmission par rapports sexuels entre hommes (15 %). 

L’ECDC a déclaré que la proportion élevée des cas rapportés attribués à l’utilisation de drogues injectables souligne l’importance de mettre en place des mesures de réduction des risques. « Les cas persistants de transmission nosocomiale et de transmission parmi les hommes ayant des rapports sexuels avec des hommes dans la région suggèrent la nécessité de mettre en œuvre des programmes de santé publique ciblés et complets adaptés à l’épidémiologie locale », a ajouté l’ECDC.