Les cannabinoïdes efficaces pour la prophylaxie de la migraine


  • Dawn O'Shea
  • Actualités Médicales
L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte. L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte.

Une étude présentée lors du congrès de l’Académie européenne de neurologie (European Academy of Neurology, EAN) à Amsterdam le week-end dernier, a déterminé que les cannabinoïdes sont aussi efficaces que les traitements pharmaceutiques existant actuellement pour la prophylaxie de la migraine.

Dans une étude italienne de phase II, 79 patients atteints de migraine chronique ont reçu une dose quotidienne de 25 mg d’amitriptyline ou 200 mg d’une association de tétrahydrocannabinol (THC)-cannabidiol (CBD) pendant une période de trois mois. Quarante-huit patients atteints de céphalées vasculaires de Horton ont également reçu 200 mg de THC-CBD ou 480 mg de vérapamil quotidiennement. Pour la douleur aiguë, 200 mg supplémentaires de TCH-CBD ont été administrés pour les deux types de céphalées.

Même si l’association de TCH-CBD et l’amitriptyline ont permis d’obtenir une réduction similaire des crises, la sévérité et le nombre de crises de céphalées vasculaires de Horton n’ont que légèrement baissé. Dans le traitement de la douleur aiguë, les cannabinoïdes ont réduit l’intensité de la douleur chez les patients atteints de migraine de 43,5 %. Les mêmes résultats ont été constatés chez les patients atteints de céphalées vasculaires de Horton, mais seulement chez ceux ayant présenté des migraines durant l’enfance.

« Nous avons été en mesure de démontrer que les cannabinoïdes sont une alternative aux traitements établis dans la prévention de la migraine. Cela étant, leur utilisation n’est adaptée que pour le traitement aigu des céphalées vasculaires de Horton chez les patients ayant des antécédents de migraine depuis l’enfance », a résumé l’auteur principal, le Dr Maria Nicolodi.