Les cadres oncologiques de l’ASCO et de l’ESMO permettent-ils de mesurer le bénéfice clinique ?

  • Saluja R & al.
  • JAMA Oncol
  • 16 mai 2019

  • Par Deepa Koli
  • Résumés d'articles
L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte. L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte.

À retenir

  • Les cadres de valeur de la Société américaine d’oncologie clinique (American Society of Clinical Oncology, ASCO) et de la Société européenne d’oncologie médicale (European Society for Medical Oncology, ESMO) présentent des corrélations faibles à modérées avec les mesures absolues du bénéfice clinique.
  • Les cadres de valeur de l’ASCO présentent une corrélation plus élevée avec les mesures relatives du bénéfice clinique, comparativement aux mesures absolues, mais ce n’est pas le cas pour les cadres de valeur de l’ESMO.

Pourquoi est-ce important ?

  • Le fait de rapporter la survie moyenne restreinte (SMR) à partir des mesures des effets du traitement, en plus des autres mesures fréquemment rapportées lors de l’évaluation des résultats relatifs au délai jusqu’à un événement, permettra de refléter la véritable magnitude absolue des bénéfices de survie observés.

Protocole de l’étude

  • Une méta-analyse de 107 études cliniques randomisées uniques de phase III a été réalisée.
  • 106 scores de bénéfice clinique (Clinical Benefit Score, CBS) de l’ASCO et 84 notes d’évaluation de l’ampleur préliminaire du bénéfice clinique (Preliminary Magnitude of Clinical Benefit Grade, PMCBG) de l’ESMO ont été calculés.
  • Financement : aucun financement n’a été communiqué.

Principaux résultats

  • Le CBS-ASCO moyen était de 30,85 et la moyenne des PMCBG-ESMO était de 2,65.
  • Les PMCBG-ESMO ont présenté des corrélations faibles à modérées avec la différence de SMR (coefficient de corrélation de Spearman [ρ] = 0,44) et des corrélations modérées à élevées avec la différence de survie médiane (ρ = 0,64), comparativement aux mesures du bénéfice de survie absolu.
  • Le CBS-ASCO a présenté des corrélations faibles à modérées avec la différence de SMR (ρ = 0,43) et la différence de survie médiane (ρ = 0,44), comparativement aux mesures du bénéfice de survie absolu.
  • Par rapport à une mesure relative de la survie (rapports de risque [RR]), les PMCBG-ESMO ont présenté une faible corrélation (ρ = 0,47) et le CBS-ASCO une corrélation plus élevée (ρ = 0,76).

Limites

  • Limites liées aux algorithmes de reconstruction des données individuelles des patients.