Les cabines de bronzage à l'origine de 450 000 cancers de la peau et 10 000 mélanomes par an

L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte. Inscrivez-vous gratuitement

Une vaste étude publiée dans la revue Jama Dermatology fait le bilan de l'impact sanitaire des cabines de bronzage qui rassemblent de plus en plus d'adeptes dans le monde, malgré les dangers reconnus de l'exposition aux lampes UV. Des chercheurs de l'université de Californie ont compilé les données relatives à 88 études consacrées à ce sujet entre 1992 et 2013, ayant porté sur plus de 400 000 personnes en Europe, aux Etats-Unis et en Australie. À partir de ces informations, ils estiment que 3 personnes sur 10 dans le monde ont déjà fréquenté un centre de bronzage artificiel. C'est en Europe du Nord et de l'Ouest que la prévalence de fréquentation est la plus importante avec 41,6 % des adultes concernés. Aux Etats-Unis et au Canada, ils seraient 35,4 % à avoir déjà testé ce type d'appareils, alors qu'en Australie, où les campagnes de prévention sur les dangers des UV sont nombreuses et visiblement efficaces, seuls 10,7 % des adultes ont déjà utilisé une cabine de bronzage. Mais une tendance inquiète particulièrement les auteurs de cette enquête : la jeune génération...