Les autorités de New York déclarent l’état d’urgence sanitaire contre la rougeole


  • Mary Corcoran
  • Actualités Médicales
L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte. L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte.

Les autorités de New York ont déclaré cette semaine un état d’urgence de santé publique dans plusieurs zones de Brooklyn, à New York, à la suite d’une flambée de rougeole qui affecte la communauté juive orthodoxe. 

Plus de 285 cas de rougeole ont été documentés chez des personnes vivant dans le secteur depuis septembre 2018, les autorités ayant déclaré que ce nombre continue de croître, malgré les efforts déployés pour arrêter la flambée. Aucun décès associé à cette flambée n’est à déplorer, mais des complications sont survenues, notamment 21 hospitalisations et 5 admissions en unité de soins intensifs.

Le commissaire à la santé de la ville de New York, le Dr Oxiris Barbot, a déclaré que la flambée est « alimentée par un petit groupe d’anti-vaccins dans ces quartiers. »

Mardi, les autorités ont annoncé que toute personne non vaccinée vivant dans ces zones affectées et susceptible d’avoir été exposée à la rougeole devra recevoir le vaccin contre la rougeole, les oreillons et la rubéole pour protéger les autres membres de la communauté et aider à mettre fin à la flambée en cours.

Dans le cadre de cette directive de vaccination obligatoire, les membres du département de la Santé et de l’Hygiène mentale de la ville vérifieront les carnets de vaccination de toute personne ayant pu être en contact avec des patients infectés. Les personnes n’ayant pas reçu le vaccin ou n’ayant pas de preuve d’immunité pourraient se voir infliger une amende de 1 000 dollars américains.