Les autorités accélèrent les investigations sur la maladie pulmonaire liée au vapotage


  • Mary Corcoran
  • Actualités Médicales
L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte. L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte.

Les Centres de contrôle et de prévention des maladies des États-Unis (US Centers for Disease Control and Prevention, CDC) ont activé leur Centre d’opérations d’urgence (Emergency Operations Center, EOC), afin de renforcer la mobilisation pour les investigations menées actuellement sur les cas de lésions pulmonaires liés à l’utilisation de produits pour cigarettes électroniques. 

L’EOC combine des équipes d’experts hautement qualifiés et une technologie de pointe pour contribuer à renforcer la mobilisation face aux menaces de santé publique. Depuis sa création en 2001, l’EOC a géré des menaces telles que des ouragans, des flambées de maladies d’origine alimentaire et les virus Ebola et Zika.

Les CDC ont déclaré que l’activation de l’EOC leur permettra d’apporter un soutien opérationnel accru pour la mobilisation, dans le but de relever les défis en constante évolution posés par la flambée. 

Cette annonce intervient alors que les dernières données montrent le signalement aux États-Unis de 380 cas confirmés et probables de maladie pulmonaire associée à l’utilisation de produits pour cigarettes électroniques ou au vapotage. Plus tôt cette semaine, les autorités ont confirmé qu’un homme en Californie est devenu la septième personne à décéder du fait de la maladie liée au vapotage. 

Selon les CDC, bien que toutes les personnes affectées aient signalé utiliser des produits pour cigarettes électroniques, aucun produit, aucun additif ni aucune substance pour cigarette électronique ou de vapotage n’ont été identifiés chez l’ensemble des cas, et aucun produit ni aucune substance n’ont non plus été associés de façon concluante à la maladie pulmonaire chez les patients.