Les antifongiques oraux sont-ils sans danger pendant la grossesse ?


  • Dawn O'Shea
  • Actualités Médicales
L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte. L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte.

L’utilisation de fluconazole oral ou d’itraconazole oral pendant la grossesse peut entraîner des malformations au niveau du cœur, des membres et des yeux chez l’enfant, selon une nouvelle revue systématique et une méta-analyse.

Ce constat se base sur les résultats de huit études de cohorte et d’une étude cas-témoin, ayant examiné les résultats chez le fœtus suite à l’exposition de la mère à des agents antifongiques oraux, qui ont été identifiées après une recherche menée dans les bases de données PubMed, Embase et le registre central Cochrane des essais contrôlés (Cochrane Central Register of Controlled Trials, CENTRAL) jusqu’au mois d’octobre 2018.

Les agents antifongiques oraux utilisés dans les études étaient le fluconazole et l’itraconazole.

Les données ont indiqué que l’exposition au fluconazole oral pendant la grossesse pourrait légèrement augmenter le risque de malformations congénitales au niveau du cœur et des membres, par rapport à la population générale. L’utilisation d’itraconazole oral pendant la grossesse pourrait augmenter le risque de malformations oculaires.

Aucune différence n’a été observée entre l’exposition au fluconazole oral/à l’itraconazole oral et l’absence d’exposition concernant le risque d’autres malformations congénitales, d’avortement spontané ou de mortinatalité.

Les auteurs ont indiqué que le risque de malformations congénitales au niveau du cœur et des membres après une exposition au fluconazole et le risque de malformations oculaires après une exposition à l’itraconazole doivent être étudiés avec précaution.

La recherche a été publiée dans la revue International Journal of Gynecology & Obstetrics