Les agents anti-inflammatoires réduisent de manière efficace les symptômes dépressifs majeurs


  • Dawn O'Shea
  • Actualités Médicales
L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte. L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte.

Les agents anti-inflammatoires peuvent réduire de manière sûre et efficace les symptômes de dépression majeure. C’est ce que révèle une analyse combinée des données probantes disponibles, qui a été publiée en ligne dans la revue Journal of Neurology, Neurosurgery & Psychiatry.

D’après la méta-analyse, les données probantes combinées de 26 essais contrôlés randomisés ont suggéré que les agents anti-inflammatoires avaient réduit les symptômes dépressifs de près de moitié (différence moyenne standard [DMS] : -0,55 ; IC à 95 % : -0,75 à -0,35, I2 = 71 %), par rapport à un placebo. Des taux de réponse et de rémission plus élevés ont été observés chez les participants ayant reçu des agents anti-inflammatoires, par rapport à ceux ayant reçu un placebo (risque relatif [RR] : 1,52 ; IC à 95 % : 1,30–1,79 ; I2 = 29 % ; et RR : 1,79 ; IC à 95 % : 1,29–2,49 ; I2 = 41 %, respectivement).

L’analyse des sous-groupes a montré une plus grande réduction de la sévérité des symptômes dans le groupe du traitement adjuvant (DMS : -0,70 ; IC à 95 % : -0,97 à -0,43 ; P 

Une analyse des sous-groupes supplémentaire des anti-inflammatoire non stéroïdiens, des acides gras oméga-3, des statines et des minocyclines a démontré des effets antidépresseurs significatifs pour le trouble dépressif caractérisé (TDC).

Les variations concernant la qualité de vie (QdV) n’ont pas différé entre les groupes.

Les seules différences significatives concernant les effets indésirables entre les groupes durant les périodes de traitement étaient les événements gastro-intestinaux.

Les auteurs ont conclu que les agents anti-inflammatoires montrent des effets prometteurs pour le traitement du TDC. Ils ont cependant déclaré qu’en raison de l’évolution chronique du TDC, la qualité de vie et les effets indésirables doivent être examinés de manière plus approfondie.