Le vapotage aide les fumeurs à arrêter, mais augmente le risque de rechute

  • Gomajee R & al.
  • JAMA Intern Med
  • 15 juil. 2019

  • Par Kelli Whitlock Burton
  • Résumés d'articles
L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte. L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte.

À retenir

  • Chez les fumeurs actuels, l’utilisation quotidienne de cigarettes électroniques (e-cigarettes), communément connue sous le nom de vapotage, était associée à une réduction du tabagisme et à une probabilité plus élevée de sevrage tabagique.
  • Cependant, l’utilisation quotidienne d’e-cigarettes augmentait le risque de rechute chez les anciens fumeurs.

Pourquoi est-ce important ?

  • 15,3 % des fumeurs adultes aux États-Unis, et 14,6 % en Europe, utilisent des e-cigarettes.

Protocole de l’étude

  • 5 400 fumeurs actuels et 2 025 anciens fumeurs ont été inclus.
  • Financement : Agence nationale de la recherche ; MSD ; AstraZeneca ; autres.

Principaux résultats

  • 15,2 % des fumeurs actuels et 8,7 % des anciens fumeurs ont rapporté une utilisation quotidienne d’e-cigarettes.
  • À l’analyse corrigée, l’estimation du nombre de cigarettes fumées par jour était plus faible (11,2 contre 12,2 ; P (-4,4 contre -2,7 ; P 
  • Les utilisateurs d’e-cigarettes étaient plus susceptibles d’arrêter de fumer au cours du suivi que les non-utilisateurs (risque relatif corrigé [RRc] : 1,67 ; P 
  • L’effet était plus marqué dans le cas de l’utilisation d’e-cigarettes pendant plus de 1 an (RRc : 2,03 ; IC à 95 % : 1,82–2,27), comparativement à moins de 1 an (RRc : 1,33 ; IC à 95 % : 1,15–1,54).
  • Les anciens fumeurs qui utilisaient des e-cigarettes étaient plus susceptibles de rechuter dans le tabagisme (RRc : 1,70 ; IC à 95 % : 1,25–2,30).
  • Limites

    • Cohorte entièrement française.
    • Aucune donnée concernant la fréquence quotidienne de l’utilisation d’e-cigarettes.