Le vaccin contre la grippe pourrait améliorer le pronostic après la sortie d’une USI chez les patients plus âgés gravement malades


  • Pavankumar Kamat
  • Actualités Médicales
L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte. L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte.

Une nouvelle étude suggère que la vaccination contre la grippe pourrait réduire le risque de mortalité et d’hospitalisation pour cause d’accident vasculaire cérébral (AVC) de 8 % et 16 %, respectivement, chez les personnes âgées, dans l’année qui suit leur sortie d’une unité de soins intensifs (USI).

Les chercheurs ont analysé les données contenues dans la base de données danoise des soins intensifs chez les patients âgés (65 ans ou plus) admis en USI et sortis par la suite (n = 89 818). Les risques à un an de mortalité et d’hospitalisation pour cause d’infarctus du myocarde, d’AVC, d’insuffisance cardiaque ou de pneumonie ont été déterminés parmi des patients qui avaient reçu ou non une vaccination contre la grippe. 

Par rapport aux patients en USI non vaccinés, les patients en USI vaccinés présentaient un plus faible risque de mortalité à 1 an (rapport de risque corrigé [RRc] : 0,92 ; IC à 95 % : 0,89–0,95), ainsi qu’un plus faible risque d’hospitalisation pour cause d’AVC (RRc : 0,84 ; IC à 95 % : 0,78–0,92). Une réduction non significative a été constatée pour le risque d’infarctus du myocarde à un an (RRc : 0,93 ; IC à 95 % : 0,83–1,03), parmi les patients en USI vaccinés, par rapport aux patients non vaccinés. Aucune association n’était manifeste entre la vaccination et l’hospitalisation pour cause d’insuffisance cardiaque et de pneumonie.

Les auteurs, qui ont écrit dans la revue Intensive Care Medicine, ont déclaré : « Nos résultats suggèrent un effet potentiel de la vaccination contre la grippe sur le pronostic de maladie grave après la sortie d’une USI, et appuient par conséquent les recommandations actuelles préconisant d’administrer la vaccination contre la grippe à toutes les personnes âgées de 65 ans ou plus. »