Le traitement néoadjuvant est associé à une amélioration de la SSM dans le cadre du cancer rectal

  • Diefenhardt M & al.
  • JAMA Oncol
  • 9 juil. 2020

  • Par Jim Kling
  • Résumés d'articles
L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte. L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte.

À retenir

  • L’administration d’un traitement néoadjuvant complet, mais pas d’un traitement adjuvant, est associée à une survie sans maladie (SSM) plus longue, dans le cadre du cancer rectal.

Pourquoi est-ce important ?

  • Ces résultats soulignent la nécessité d’optimiser la dose et le calendrier d’administration, ainsi que les stratégies de soutien visant à améliorer l’observance de la radiochimiothérapie néoadjuvante (RCTn), dans le cadre du cancer rectal.

Méthodologie

  • Une analyse post-hoc a été réalisée à partir d’un essai contrôlé randomisé de phase III (CAO/ARO/AIO-04 ; N = 1 232 dans 80 centres), ayant inclus des patients atteints d’un adénocarcinome rectal de stade T3 à T4 ou avec une atteinte ganglionnaire.
  • Les patients ont fait l’objet d’une RCTn à base de fluorouracile ou d’une RCTn à base de fluorouracile associé à de l’oxaliplatine.
  • Observance quasi totale : 45 Gy ou plus de radiothérapie et 80 % de la chimiothérapie concomitante.
  • Observance réduite : moins de 45 Gy de radiothérapie et moins de 80 % de la chimiothérapie concomitante.
  • Financement : Ligue allemande de lutte contre le cancer.

Principaux résultats

  • Le taux de SSM à 3 ans de la population telle que traitée était de 71,1 % dans le groupe fluorouracile et de 75,8 % dans le groupe fluorouracile et oxaliplatine :
    • Rapport de risque (RR) : 0,803 (P = 0,04).
  • L’observance de la RCTn était associée (RR) à une amélioration de la SSM à trois ans :
    • Groupe fluorouracile :
      • Observance totale, comparativement à une observance quasi totale : 1,325 (P = 0,09). 
      • Observance totale, comparativement à une observance réduite : 1,877 (P = 0,01).
    • Groupe fluorouracile et oxaliplatine :
      • Observance totale, comparativement à une observance quasi totale : 1,501 (P = 0,06).
      • Observance totale, comparativement à une observance réduite : 1,724 (P = 0,009).
  • Les patients ayant reçu la totalité de la RCTn ou non ont présenté une SSM similaire dans les groupes fluorouracile et fluorouracile-oxaliplatine.

Limites

  • Analyse post-hoc.