Le traitement de sauvetage par DEP prolonge la survie des adultes souffrant de lymphohistiocytose hémophagocytaire réfractaire

  • Univadis Clinical Summaries
  • Blood.

  • Par David Reilly
  • Résumés d'articles
L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte. L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte.
À retenir
  • Les résultats d’une étude récente suggèrent que le traitement par doxorubicine associée à l’étoposide et la méthylprednisolone (doxorubicine-étoposide-méthylprednisolone, DEP) en formulation liposomale est un traitement de sauvetage efficace pour les adultes atteints de lymphohistiocytose hémophagocytaire (LHH) réfractaire et peut prolonger la survie des patients 
Méthodes
  • Étude prospective pour évaluer l’efficacité de DEP en formulation liposomale comme traitement de sauvetage pour les adultes atteints de LHH réfractaire
  • Population : 63 patients adultes n’ayant pas obtenu une réponse au moins partielle 2 semaines après le traitement initial standard de la LHH, comprenant 29 cas de LHH associée à un lymphome, 22 cas de LHH associée au VEB et 4 cas de LHH familiale
  • La réponse au traitement de sauvetage a été évaluée 2 et 4 semaines après le début du traitement DEP
Résultats
  • 17 cas (27 %) ont obtenu une réponse complète et 31 cas (49,2 %) ont obtenu une réponse partielle
  • La réponse globale était de 76,2 % (48/63)
  • Les patients qui ne présentaient aucune réponse au traitement par DEP sont décédés dans les 4 semaines après le traitement de sauvetage
  • 29 des 48 patients ayant obtenu une réponse partielle ou complète ont survécu à la chimiothérapie, à l’allogreffe de cellules souches hématopoïétiques ou à la splénectomie ultérieures