Le traitement d’entretien aux opioïdes durant la grossesse est-il sans danger ?


  • Dawn O'Shea
  • Actualités Médicales
L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte. L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte.

De nouvelles données probantes suggèrent qu’un traitement d’entretien aux opioïdes (TEO) durant la grossesse n’est pas associé à des résultats indésirables chez le nouveau-né.

L’étude publiée dans la revue Pharmacology Research & Perspectives s’est appuyée sur des données de registres nationaux de la République tchèque (2000–2014) et de la Norvège (2004–2013) pour comparer les résultats néonatals (paramètres de croissance, âge gestationnel, mort fœtale, petite taille pour l’âge gestationnel, indice d’Apgar et syndrome d’abstinence néonatale) chez des nouveau-nés exposés à un TEO durant la période prénatale (n = 568) avec (a) des nouveau-nés de femmes ayant été hospitalisées pour cause de trouble d’utilisation d’opioïdes (TUO) et n’ayant pas été sous TEO durant leur grossesse dans l’échantillon de la République tchèque (n = 106) et avec (b) des nouveau-nés présentant un syndrome de l’abstinence néonatale en Norvège (n = 294).

Dans les deux cohortes, les nouveau-nés de femmes ayant reçu un TEO avaient des paramètres de croissance similaires à ceux des nouveau-nés de femmes atteintes d’un TUO, mais n’ayant pas été sous TEO durant leur grossesse.

Cependant, par rapport à la population générale, tous les nouveau-nés de femmes ayant eu des indications d’abus d’opioïdes avant, durant ou après leur grossesse, avaient de moins bons résultats néonatals, indépendamment du fait que les femmes avaient reçu un TEO durant leur grossesse ou non.

Les résultats suggèrent que les moins bons résultats néonatals chez les femmes ayant des troubles d’utilisation d’opioïdes sous TEO ne sont pas dus aux médicaments du TEO eux-mêmes, mais plutôt à d’autres facteurs liés à l’utilisation d’opioïdes, comme la comorbidité, les facteurs socio-économiques et les facteurs liés au mode de vie.