Le tour de taille pourrait permettre de détecter le risque de démence chez les adultes plus âgés


  • Mary Corcoran
  • Actualités Médicales
L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte. L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte.

Les hommes possédant un tour de taille (TT) supérieur ou égal à 90 cm et les femmes possédant un TT supérieur ou égal à 85 cm pourraient avoir un risque accru de démence. C’est ce que suggère une nouvelle recherche publiée dans la revue Obesity. 

L’étude a examiné l’association entre le TT et la démence, chez 872 082 personnes âgées de 65 ans et plus, ayant participé aux examens nationaux de dépistage de problèmes de santé en Corée en 2009 et ayant été observées jusqu’en 2015. 

Pendant le suivi, 114 024 personnes plus âgées ont reçu un diagnostic de démence. Les auteurs ont rapporté qu’après une correction multivariée ayant inclus l’indice de masse corporelle (IMC), les rapports de risques pour la démence ont montré une augmentation graduelle en fonction de la progression des catégories de TT par paliers de 5 cm, à partir de 85–90 cm chez les hommes et de 80–85 cm chez les femmes, jusqu’à 110 cm ou plus (de 1,06 [IC à 95 % : 1,03–1,09] à 1,64 [IC à 95 % : 1,37–1,94] chez les hommes et de 1,04 [IC à 95 % : 1,02–1,07] à 1,58 [IC à 95 % : 1,36–1,84] chez les femmes). Ils ont noté que l’IMC corrigé en fonction du TT était corrélé de façon négative au risque de démence chez les personnes plus âgées.

« Pour tous les médecins qui s’occupent de médecine gériatrique, d’obésité et de démence, cette étude souligne que le tour de taille doit être envisagé dans l’évaluation du risque de démence en lien avec l’obésité chez les personnes âgées », a déclaré l’auteur, Hye Jin Yoo.