Le ticagrélor est le meilleur choix pour la survie post-SCA, selon une méta-analyse en réseau

  • Navarese EP & al.
  • Circulation
  • 29 mai 2020

  • Par Emily Willingham, PhD
  • Clinical Essentials
L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte. L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte.

À retenir

  • Le ticagrélor est associé à une réduction des événements ischémiques et à une meilleure survie, par rapport au clopidogrel, dans le cadre du syndrome coronarien aigu (SCA), mais il pourrait entraîner des taux plus élevés de saignement.
  • Les auteurs de cette méta-analyse en réseau ont identifié le ticagrélor comme étant « la stratégie la plus efficace » pour la prévention de la mortalité d’origine cardiovasculaire ou la mortalité toutes causes confondues, dans le cadre du SCA.

Pourquoi est-ce important ?

  • Cette analyse intègre des données des derniers essais contrôlés randomisés (ECR) portant sur les inhibiteurs de P2Y12 par voie orale pour les patients présentant un SCA.

Principaux résultats

  • Suivi médian : 12 mois ; âge moyen des patients : 63,7 ans.
  • Les études incluses comportaient généralement un faible risque de biais.
  • Risque, par rapport au clopidogrel (rapport de risque [RR] ; IC à 95 %), pour la mortalité toutes causes confondues (I2 : 21,7 %) :
    • Ticagrélor : 0,83 (0,75–0,92).
    • Prasugrel : 0,92 (0,84–1,02).
  • Les trois médicaments n’ont pas différé concernant les associations avec le risque de mortalité d’origine non cardiovasculaire.
  • Risque, par rapport au clopidogrel (RR ; IC à 95 %), pour les saignements majeurs (I2 : 35,3 %) :
    • Ticagrélor : 1,27 (1,04–1,55).
    • Prasugrel : 1,26 (1,01–1,56).
  • Risque, par rapport au clopidogrel (RR ; IC à 95 %), pour la mortalité d’origine cardiovasculaire (I2 : 10,1 %) :
    • Ticagrélor : 0,82 (0,72–0,92).
    • Prasugrel : 0,90 (0,80–1,01).
  • Aucune différence n’a été observée entre le prasugrel et le ticagrélor concernant ces résultats.

Protocole de l’étude

  • Une méta-analyse en réseau a été réalisée à partir des résultats sur l’efficacité et la sécurité d’emploi de 12 ECR (6 comparant le ticagrélor au clopidogrel et 4 comparant le prasugrel au clopidogrel ; 2 ECR ont comparé les 3 médicaments) ayant inclus 52 816 patients.
  • Financement : aucun.

Limites

  • Aucune analyse des données à l’échelle des patients.
  • Les définitions des événements de saignement majeur ont varié selon les essais.